Mon périple du mois de septembre

2

Bonjour à toutes et à tous !

Aujourd’hui, j’aimerai vous parler de ma petite routine et de la façon dont je gère mon temps depuis la rentrée de mes deux petits loulous.

Le premier jour de la rentrée

Comme nous le savons tous, le mois de septembre est un mois très chargé. Je ne sais pas vous mais cette période est chargée en émotions, en emploi du temps, en stress et surtout en fatigue. En effet, ce n’était pas vraiment facile pour moi et pour mes deux petits ce début de mois. La reprise fut fatigante car ils ne se sont pas encore faits à l’idée que dans quelques jours les vacances se terminaient et pendant ces mêmes jours, ils allaient à la rencontre d’une inconnue, qui allait être au fur et à mesure de l’année scolaire, leur deuxième maman. Toujours dans cette même école, cette dernière allait être leur deuxième maison mais aussi un centre de découverte, de socialisation, d’épanouissement  et bien entendu d’apprentissage.

Et quand le jour J fut arrivé, et comme nous le savons tous, le premier jour de rentrée est le jour des cris et des pleurs. Cela fut le cas de mon petit benjamin. Par contre, mon ainé s’est vite imprégné de l’ambiance et a aussitôt rejoint sa nouvelle maitresse. Mais, contrairement à l’idée de joie que certains parents comme moi se font pendant l’arrivée de la reprise des écoles et/ou des cours, moi j’ai ressenti un grand vide, en premier lieu.  Ensuite, je me suis tellement inquiétée et m’étais beaucoup posée de question quant au déroulement de cette fameuse première journée. Aussi, j’avais une grosse hâte et étais très impatiente d’aller les récupérer à la sortie de l’école. Puis, finalement, après une petite discussion avec les maitresses respectives de mes enfants, ça c’est bien passé au final. Donc, je m’étais faite un sang d’ancre pour rien.

Bonjour la routine

Qui dit rentrée scolaire dit bonjour la routine et fini les jours de repos. Dans cette optique, je me lève très tôt le matin, c’est-à-dire vers cinq heure, je mets de l’ordre dans ma maison, prépare les cartables et tout ce dont mes bambins ont besoin  pour leur journée à l’école, sors leurs vêtements et prépare le petit déjeuner. Quant six heure arrive, il est temps pour moi de les réveiller, un réveil très difficile et parfois riche en pleur, en lassitude et en énervement. Une fois bien réveillés, je leur donne leur bain un par un, les habille et leur donne leur petit déjeuner. Après, l’on se fait un petit break en attendant l’heure d’aller à l’école. Une fois arrivée, l’on est parti pour l’école et fort heureusement, ils ne pleurent plus en allant rejoindre leur salle de classe, un moment que j’avais tant redouté.

De retour à la maison, je range un peu le bazar laissé pendant les préparatifs, va au marché pour acheter de quoi faire un déjeuner puis, le prépare en attendant l’heure de mon travail. Et oui, comme la plupart des mamans, j’exerce un travail à domicile. Un boulot qui m’est d’une aide précieuse car celui-ci me permet de conjuguer vie professionnelle et vie personnelle, d’être une maman au foyer, de m’occuper de mon petit cocon familial et de le gérer au mieux que je peux. Ceci est un autre aspect de ma vie que la plupart de vous ne connaisse pas. Toutefois, je ne vais pas trop m’étaler là-dessus. Ce dernier va peut être faire l’objet d’un tout autre article, j’espère.

Par ailleurs, il n’est pas du tout facile de jumeler ces deux choses parce qu’il arrive que l’on soit confronter à certains états de fatigue ou de stress. Mais en général, travailler depuis chez soi a ses avantages tout comme ses inconvénients. En termes d’avantages, l’on n’est totalement au calme, évite les désagréments à savoir les bruits, les tapages et les embouteillages et surtout, pendant les saisons pluviales et hivernales, l’on n’est pas obligé de sortir, au contraire, l’on est gardé au chaud. Pour ce qui est des inconvénients, travailler à domicile peut nous rendre très casanier et peu renfermé à nous-mêmes, une remarque que presque mes amies me font.

Bref, voila ma petite routine journalière depuis le début de ce mois, en vous souhaitant une bonne lecture. Aussi, n’hésitez pas à commenter.

A bientôt,

Publicités

L’Alsace en une visite

2

Située au nord –est de la France, l’Alsace est la plus petite région de l’Hexagone. Etendue sur une superficie assez moindre, elle ne représente que 1,5 % du territoire. Etant aussi une région frontalière, elle se trouve à côté de l’Allemagne et la Suisse et malgré sa « petitesse », elle abrite quand même un bon nombre d’habitants. Une région touristique par excellence, l’Alsace attire beaucoup de touristes de par son climat où les précipitations sont faibles, ses paysages variés et formés par des plaines, des forêts, des vignobles, des vallées et des montagnes, ses patrimoines et sa gastronomie. Aussi, quels sont les sites à visiter absolument dans cette région ?

Les sites incontournables à visiter en Alsace

L’Alsace est une région qui possède les atouts nécessaires pour le développement de son tourisme. Riche en culture et en panorama, celles-ci s’ajoutent avec ses panoramas naturels éblouissants de par les vignes, les plaines et les sommets. Ainsi, voici une sélection des sites à ne pas rater si vous souhaitez aller en Alsace : Strasbourg, la capitale européenne, qui conjugue charme pittoresque et foisonnement culturel et artistique. Egalement classé patrimoine mondial de l’Unseco, cette ville abrite des quartiers très animés, des belles ruelles, une cathédrale datant de plusieurs siècles, des musées, des théâtres, des salles de concerts ou de festivals et bien d’autres encore. Colmar, figure aussi parmi cette sélection. Capitale des vins d’Alsace, elle présente un art de vivre d’exception et emmène ses touristes dans une escapade culture enrichissante de par le musée Unterlinden, les édifices, les trésors d’architecture gothique et les maisons traditionnelles. A ceux-là s’ajoutent les promenades en barque au fil de l’eau dans le quartier de la Petite Venise. Il y a également Mulhouse qui est la capitale créative d’Alsace. Possédant également un authentique bouillonnement culturel, cette cité est riche en termes industriel grâce à ses musées techniques, son art et son savoir-faire.

Outre les villes, l’Alsace est aussi une dolce vita à cause de la « Route des vins d’Alsace » nichée au cœur de villages fleuries, de terroirs d’exception, des vignes ondulantes, des caves aux multiples grands crus, des cités médiévales. Tous ces itinéraires  vous font découvrir, de ce fait, de nombreuses expériences notamment l’initiation et la dégustation de vins les plus prestigieux. La « Route des Crêtes » autrement appelée la « route des crêtes du massif vosgien » quant à elle, est un circuit idéal pour des randonnées et des ballades dans des paysages et une vue à couper le souffle.

L’Alsace est encore une région dotée de monuments historiques comme le château du Haut-Koenigsbourg placé au pied d’une montagne dont la forteresse est impressionnante et qui fait plonger dans l’époque de la chevalerie, plus précisément à l’époque du 9ème siècle.  Le Mont Sainte Odile fait également parti des vestiges que contient l’Alsace. Se trouvant à 753 mètres d’altitude, ce patrimoine embrasse toute la plaine alsacienne  et est un lieu de pèlerinage pour ceux qui veulent profiter d’un séjour empreint de spiritualité. Et enfin, L’Ecomusée d’Alsace est un village retraçant la vile rurale de la population alsacienne du 19ème et du 20ème siècle et ce, en regroupant des maisons paysannes authentiques. Par ailleurs, ce village est considéré comme étant un musée à ciel ouvert, vous fait découvrir les métiers, les savoir-faire d’antan et propose des activités destinées à toute la famille tels que les ateliers de cuisine, les contes, les légendes et la découverte des coutumes d’autrefois.

Les tendances pour cet automne

2

L’automne est ma saison préférée, je ne sais pas vous mais c’est la meilleure saison de l’année. Pour cause, le paysage féérique qu’elle donne. Rimant également avec la rentrée, c’est la période qui nous pousse à faire des achats pour s’adapter aux changements de temps. Aussi, si vous voulez un automne en mode cocooning, les tendances et la mode sont à votre service. Pour cette année, la devise est assez simple : restez au chaud tout en étant stylé. Ainsi, voici quelques nouveautés de cette saison.

Les tendances pour cet automne

En ces temps changeants, adopter un look qui peut sortir de l’ordinaire nous démarque des autres. De plus, les défilés de mode, la fashion week ont déjà montré une petite idée des dernières nouveautés de cette saison. Parmi elles, le style preppy revisité et l’incontournable jean denim associé à des tops imprimés en fleurs et/ou en pois. Les rayures sont un peu mises de côté pour les « fashionistas » pendant ces périodes, contrairement au cuir qui commence à faire son entrée. Cette matière peut être mixée avec des gros pulls en laine ou en cachemir, tout dépend de votre goût. S’ajoutent à ceux-là, les volants, le look boylish et les pulls en taille XXL. Aussi, n’hésitez pas à ajouter une petite touche masculine à votre dressing.

Toutefois, pour parfaire votre look, vous pouvez mettre un perfecto, qui reste la veste far de toutes les femmes ainsi qu’un manteau. Cette fois-ci, il sera long et en taille XXL, en velours lisse ou lamé, en rouge ou en gold ou encore en bleu marine, qui est le nouveau noir. Mais, ce qui démarque cette saison est le look militaire, qui a fait son grand retour et qui s’impose petit à petit.

N’oubliez pas, non plus, les accessoires qui vont avec notre look. Côtés sac à main, il y a un large choix dont les sacs bandoulières, les sacs besace, les sacs à dos et les sacs seau ou encore les sacs à main seau, qui sont les tendances pour cet automne. Côté chaussure, adoptez les boots, les bottes, les cuissardes, les tennis ou les baskets… A chacune ses gouts et son style. Enfin, les parapluies rentrent «également dans les accessoires que l’on doit avoir durant cette période. Pour cela, les magasins proposent une large gamme et ce, à des prix à la portée de tous. Les plus en vogue sont représentées par les parapluies « chou fleur », les parapluies « beau temps », les parapluies « bisou », les parapluies « tie & die ».

Bref, peu importe le look que vous allez adopter, restez à l’abri du froid et adoptez un style qui vous ressemble.

Une bonne Charlotte aux fraises pour bien démarrer le weekend

1

Arrivant à grande vitesse, le week-end s’annonce plutôt bien en perspective. Fatiguée par le train-train de la semaine, laissons-nous tenter par une petite douceur avant même que ces petits jours de repos ne viennent. Pour cela, je vous propose une délicieuse Charlotte aux fraises réalisée par un chef que j’apprécie particulièrement et, bien entendue, refaite par mes propres soins.

Aussi voici la fameuse recette de ce petit délice. Pour une Charlotte aux fraises 6 personnes, c’est-à-dire l’équivalent d’un cercle de 18 cm, il vous faut pour :

Le sirop vanille :

– 100 ml d’eau

– 135 g de sucre

– 1 gousse de vanille

Et la garniture :

– 200 gr de biscuits cuillères

– 200 gr de mascarpone

– 200 ml de crème liquide entière

– 30 gr de sucre

– 300 gr de fraises

– 50 gr de confiture de fraise

Pour la préparation du sirop de vanille, dans une casserole, faites fondre le sucre avec l’eau. Une fois l’ébullition atteinte, retirez du feu et ajoutez au sirop, la vanille et laissez infuser pendant quelques heures.

Pour la crème mascarpone, quant à elle,  dans un bol bien froid (préalablement disposé au frigo), fouettez ensemble le mascarpone, la crème et le sucre jusqu’à obtenir une crème bien ferme. Utilisez sans plus attendre.

Lorsque c’est fini, passez au montage. Pour cela, imbibez légèrement les biscuits cuillères dans le sirop tiède et disposez-les sur le cercle entremet et au fond de l’assiette. Garnissez d’une fine couche de crème mascarpone, plein de fraises entières et à nouveau de la crème. Réalisez une deuxième couche de biscuit et une deuxième fine couche de crème. Puis, recouvrez entièrement la crème de demi-fraises, faites tiédir la confiture de fraise et nappez chaque fraise au pinceau. Ce qui permettra une meilleure conservation et donnera de la brillance au gâteau.

Enfin, réservez la Charlotte pendant deux heures au réfrigérateur avant de la déguster !

Bon appétit !